Victor Prouvé, "Le départ du soldat", XXe siècle

1914-1918, les pertes françaises

Dans quelle mesure les soldats français sont-ils mis, entre 1914 et 1918, à contribution par l’armée dans son œuvre de défense nationale ? L’objet de cette infographie est de répondre à cette question. Elle montre aussi que la participation à l’effort de guerre n’est pas la même pour tous, puisque l’âge, la profession jouent un rôle dans l’exposition aux dangers.

1914-1918, les pertes françaises (© Jérémie Halais)

Pour aller plus loin :

Recherches et conception : Jérémie Halais – 2020 –  LaContempo.fr

Retrouvez-moi sur Twitter.

5 commentaires

  1. Très bonne infographie, les mythes breton et creusois tombent (même si les pertes furent considérables !)… La Lozère était donc le département ayant eu le plus de victimes lors du 1er confilt mondial, c’est surprenant.

    1. Bonjour Hugues, c’est en fait très logique, la Lozère a une population jeune et agricole, hors les jeunes sont affectés dans les unités d’active (les troupes les plus engagées) et les agriculteurs vont majoritairement dans l’infanterie, l’arme la plus exposée. Mécaniquement, les territoires ruraux avec une population jeune comptent relativement plus de pertes. Bien à vous.

Répondre à Jeremie Halais Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s