Jean-Victor Schnetz, Combat devant l'Hôtel de Ville, le 28 juillet 1830, huile sur toile, 1833

Juillet 1830, les Trois Glorieuses

La barricade est un symbole des événements insurrectionnels qui rythment le XIXe siècle. Héritées de l’Ancien Régime, ces fortifications provisoires sont peu utilisées à Paris durant la Révolution française (1789-1799). Elles resurgissent en 1827, au cours des troubles de la rue Saint-Denis (19 et 20 novembre). Surtout, elles marquent les journées de juillet 1830 à l’issue desquelles la dynastie des Bourbons perd le pouvoir. Les barricades sont encore remontées en 1831, lors de la révolte des Canuts, à l’occasion de la révolution de 1848, en 1871 pendant la commune, à la Libération de Paris et en mai 68.

Juillet 1830, la barricade rue Saint-Anthoine (© Jérémie Halais)

Pour aller plus loin :

Recherches et conception : Jérémie Halais – 2020 –  LaContempo.fr

Retrouvez-moi sur Twitter.

3 commentaires

Répondre à Jeremie Halais Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s