Juillet 1830, les Trois Glorieuses

La barricade est un symbole des événements insurrectionnels qui rythment le XIXe siècle. Héritées de l’Ancien Régime, ces fortifications provisoires sont peu utilisées à Paris durant la Révolution française (1789-1799). Elles resurgissent en 1827, au cours des troubles de la rue Saint-Denis (19 et 20 novembre). Surtout, elles marquent les journées de juillet 1830 à l’issue desquelles la dynastie des Bourbons perd le pouvoir. Les barricades sont encore remontées en 1831, lors de la révolte des Canuts, à l’occasion de la révolution de 1848, en 1871 pendant la commune, à la Libération de Paris et en mai 68.

Juillet 1830, la barricade rue Saint-Anthoine (© Jérémie Halais)

Pour aller plus loin :

Recherches et conception : Jérémie Halais – 2020 –  LaContempo.fr

Retrouvez-moi sur Twitter.